Ces petits riens qui fidélisent vos salariés

Pour améliorer la qualité de vie au travail, certaines entreprises sont parfois tentées de mettre en place d’ambitieuses politiques. Celles-ci peuvent passer par une refonte totale de l’espace de travail ou par des méthodes de management originales (le géant du e-commerce Zappos a ainsi opté pour l’holacratie). D’autres parient sur l’attractivité de la rémunération ou sur les possibilités de promotion interne.

Les entreprises qui n’ont pas les moyens de mettre en œuvre toutes ces stratégies ne sont toutefois pas condamnées à ne rien faire. Il existe des petits riens appréciés des salariés qui permettent de favoriser le bien-être au travail. Ils sont faciles à instaurer.

Le JDN a identifié 10 astuces que toutes les entreprises peuvent mettre en place. Les voici :

 

1.Tenir compte du mode de vie de chacun

Une entreprise doit fonctionner, mais sans pour autant porter atteinte à la vie privée des salariés. Certains collaborateurs n’ont pas la possibilité d’assister à des séances de travail très tard, d’autres ne peuvent être présents qu’à partir d’une certaine heure. Il s’agit notamment des jeunes parents ou des aidants (personnes qui aident un proche malade ou dépendant).
Les employeurs ont tout à gagner à tenir compte de ces spécificités. Ils peuvent par exemple interdire les réunions après 18 heures ou éviter à ces catégories de salariés des déplacements trop fréquents. De même, il n’est pas indispensable de demander de répondre à un e-mail à 19 heures. Dans tous les cas, être parent ou aidant ne doit pas être une tare. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas étendre leurs horaires de travail à l’infini. Ces salariés ne peuvent exclus de réunions ou de séances de travail.

 

2.Mettre en avant les résultats de l’entreprise

Les salariés apprécient de ne pas être considérés comme de simples pions. Pour qu’ils soient investis et épanouis dans leur travail, il est primordial qu’ils aient le sentiment de faire partie d’une aventure. Celle-ci est faite de bons et de mauvais moments.
Mais, dans tous les cas, il est important de partager auprès de tous la situation financière et les projets de l’entreprise. Si les résultats sont bons, le personnel a le sentiment légitime d’y avoir participé. Lorsqu’ils sont mauvais, l’entreprise n’a rien à gagner à cacher une situation qui sera découverte un jour ou l’autre.
Les directions ne doivent donc pas hésiter à communiquer publiquement et en interne sur la situation d’une entreprise. Un rapport d’activité vulgarisé et rendu public, un discours du manager auprès de ses équipes sont des solutions.

 

3.Ne pas négliger la famille

Il arrive que les salariés de différentes entreprises comparent les avantages familiaux auxquels ils ont droit. Ainsi, si une entreprise propose bien moins que la moyenne, les salariés peuvent se sentir lésés.
Arbre de Noel, chèques culture ou encore chèques vacances sont des petits riens qui donnent l’impression aux salariés que leur quotidien et celui de leur famille est pris en compte par les employeurs.
La mise en place de la mutuelle obligatoire en entreprise à compter du 1er janvier 2016 permettra également aux employeurs de montrer qu’ils prennent soin des familles en proposant des mutuelles familiales à tarifs avantageux.

 

4.Mettre en place le « bleisure »

Ce néologisme est l’alliance des mots business et leisure (loisir). Concrètement, le but est de permettre à un salarié en déplacement professionnel de passer du temps dans la ville ou le pays qu’il visite, qu’il soit seul ou en famille.
Les entreprises peuvent par exemple favoriser le « bleisure » en fixant des déplacements professionnels qui permettent de courtes vacances (par exemple, si le rendez-vous est le vendredi, elles peuvent accorder un jour de RTT le lundi, ce qui donne la possibilité de prendre un week-end prolongé).
Il est même possible d’aller plus loin en permettant au salarié de passer quelques jours en télétravail.

 

5.Donner de l’autonomie

Le management très structuré et pyramidal n’est pas apprécié des salariés. Ils rejettent de plus en plus les méthodes de travail où ils ne disposent d’aucune autonomie et d’aucune vision d’ensemble.
En outre, cela ne correspond plus au mode de vie de la génération Y et de la génération Z pour qui la stimulation et le droit à l’initiative sont des choses importantes.
Les salariés apprécient les petits riens qui sont des signes de confiance. Pas de deadline imposée pour les tâches non prioritaires, recueil de l’avis de tous, mise en place de la polyvalence et de la transversalité sont autant de méthodes de management faciles à mettre en œuvre et appréciées des salariés. Certaines entreprises vont jusqu’à supprimer totalement le management pyramidal, ce qui semble fonctionner.

 

6.Distribuer les tickets restaurant dans les temps

De nombreuses entreprises qui ne disposent pas d’un service de restauration collective mettent à disposition de leurs collaborateurs des tickets restaurant.
Ces derniers, financés en partie par les salariés, permettent de manger le midi pour un prix abordable.
Lorsque les tickets ne sont pas donnés dans les temps, il existe certains jours où les bénéficiaires doivent entièrement payer de leur poche la nourriture qu’ils consomment.
Une situation peu appréciée de tous les salariés, quel que soit leur statut ou leur type de contrat.

 

7.Notes de frais, confiance et rapidité

Pour les frais engagés dans le cadre professionnel, les salariés ont la possibilité d’obtenir un remboursement de la part de leur employeur.
Le remboursement de ces notes de frais comprend les dépenses en nourriture, en logement ou encore en transport (billets de train, d’avion, notes de taxi).
Les frais peuvent être élevés. Dans ce cas, le remboursement doit être rapide pour éviter de grever le budget du collaborateur.
En plus de la rapidité de remboursement, l’entreprise a tout à gagner à faire confiance à son collaborateur en évitant de traquer le moindre euro en trop.

 

8.La reconnaissance hiérarchique

Dans la vie professionnelle, il est souvent très frustrant de travailler dur, de faire face à des défis, sans obtenir la moindre reconnaissance. Pourtant, la reconnaissance est extrêmement importante, puisqu’elle permet à un salarié de trouver du sens à son travail.
Elle s’applique à tous les collaborateurs, qu’ils soient agents de maîtrise, cadres dirigeants, en CDI ou en CDD.
Les managers ont donc tout à gagner à féliciter collectivement leurs équipes lorsqu’une tâche difficile est menée à bien.
La reconnaissance individuelle n’est pas non plus à négliger. Elle peut prendre la forme d’un simple « merci », d’un mail de remerciement ou d’un entretien individuel dans un bureau.

 

9.Grignoter sainement et gratuitement

Au travail, nous avons souvent besoin de grignoter ou de parler avec nos collègues autour d’une boisson, qu’elle soit chaude ou fraiche. Beaucoup d’entreprises possèdent des distributeurs de boissons sucrées et de barres chocolatées qui coûtent un prix modique… mais qui ne sont pas forcément bonnes pour la santé.
Certains employeurs optent donc pour des corbeilles de fruits ou des boissons bio disponibles gratuitement et bien souvent quotidiennement.
A travers ce geste, l’entreprise montre qu’elle se soucie du bien-être de ses collaborateurs.

 

10.Faciliter l’information sur l’accès aux formations

Depuis le 1er janvier 2015, tous les salariés du secteur privé peuvent bénéficier du CPF (compte personnel de formation) qui a remplacé le DIF (droit individuel à la formation). Il permet de se former tout au long de la vie et d’acquérir de nouvelles compétences.
En parallèle, de nombreux employeurs ont mis en place des universités d’entreprise ou des COOC, qui peuvent connaître un certain déficit de notoriété. Il en est de même pour des mesures comme le congé individuel de formation. Ces dispositifs permettent pourtant de se former et d’acquérir de nouvelles compétences.
Mais, ils restent peu connus des salariés qui, faute d’informations, ne peuvent pas toujours suivre les formations auxquelles ils ont droit.

 

Source de l’article

Top 5 des préjugés sur les RH Comment les entreprises recrutent-elles aujourd'hui ?